Extase Coagulée
bienvenue dans la secte de l'extase coagulée

Extase Coagulée

le fanzine des morts aux yeux vivants
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 petite bafouille

Aller en bas 
AuteurMessage
thejuloin
Admin
avatar

Messages : 106
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 39
Localisation : hard dèche

MessageSujet: petite bafouille   Mer 23 Fév - 0:33

Bouteille sans fond, ton cul est tout vert.
C'est d'un ultime regard que je la terrassai
Elle, ouverte sur l'espoir spolié d'un crucifix
Stigmatisée et assisse sur un strapontin de malheurs
Alambiquée dans l'éthanol raclant ma gorge poussiéreuse
Je lavai en cette époque tout dérangement buccal
Et rinçant mon gosier, je bravai mes interdits
En souillures averties j'épanchai les traîtrises
Jonché dans ma fange, j'explorai vos fosses à purin
Pour le drame en caractéristiques, je jaugeai en litres de vin
Et au final des analyses, en dialyses rouge carmin
Pour pouffer de rire, le bedon en alvéoles
Il s'agit de faire frire toute sa tête au vinicole
Pour la morale, passez demain



Gitoune transgénique.
Plier en catharsis sur des champs de bataille perdue
L'heure sur le glas dans les boucheries carnassières
Pleurent les sourires édentés et les sourires vaincus
En des heures barbares dans leurs conditions guerrières.
La carotte de l'appât en fil d'Ariane devenue Andromède
Dans des labours d'abat; tranchées vaines; sanglantes
Bain de boue dans l'"Anamour", Eurêka disait Archimède
Partouze à Granada, Sacromonte en humeur Gitane latente.

50 néréides à soi tout seul....




Brouillard de tamise
Brouillard de Tamise éparpille toi.
Endigue ce vain corps miracle,
Évapore, encercle et fonds toi
Dans le sémaphore de la débâcle.
Nuances de tons, absences hagardes,
Aphorismes, nécroses, viles gerçures.
Et cette bourgeoisie qui se farde
De son raptus à la villégiature.
Tes masques glanés, une devanture,
Pour feindre ton visage blême,
Où s'acclame la folie pure
Dissimulée dans ton poème.
Tristement défilent en un linceul,
Et cheminent à travers le faubourg;
Les chiens battus, les hommes seuls
Et les femmes sans amour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://juloin-s-world.over-blog.com/
 
petite bafouille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes vendanges, c'est ma petite scène d'automne !
» [Blybe Basaak] Mélissandre petite Hippie (MAJ premier post)
» Petite grange au 1/18
» Housse anti-pluie pour ma petite caméra
» [Sand, George] La petite Fadette

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Extase Coagulée :: Atelier de The Juloin-
Sauter vers: